HOMMAGE à…

Marc Schaefer
organiste titulaire de l’église protestante Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg.


Marc Schaefer à la console de l’orgue de l’église Saint-Pierre-le-Jeune protestant de Strasbourg, le 18.02.2004.
Photo : Yannick Merlin.

Le dimanche 16 novembre 2003 à 10h00, un culte particulier a été organisé à l’attention de M. Schaefer, afin de fêter avec toute la solennité de circonstance ses quarante années de service d’organiste auprès de cette paroisse importante et de cet orgue désormais connu et reconnu largement au-delà des frontières alsaciennes et françaises.
Cette manifestation avait été préparée avec la plus grande minutie et dans le plus total secret sur l’instigation de MM. les pasteurs de la paroisse, MM. Wolfgang Gross de Groër et Sturny, ainsi que grâce à l’action efficace de Mad. Annemarie Lienhard.
C’est donc l’avant-dernier dimanche de l’Année de l’Église que Marc Schaefer a, comme de coutume, magnifié le culte par ses improvisations inspirées et parfaitement adaptées au temps liturgique, ainsi que par le prélude et fugue en Do Majeur de Boehm en prélude et le praeludium en ré majeur de D. Buxtehude en postlude. Le programme des chants de l’assemblée avait été précautionneusement sélectionné, afin de présenter un excellent choix orienté vers l’esprit du choral protestant (« Es ist gewißlich an der Zeit », « O Dieu, caché au milieu de ton peuple », « Lobe den Herren »). La chorale paroissiale (dirigée par M. Robert Weeda) a également renforcé l’aspect festif de la cérémonie religieuse en interprétant le motet Locus iste de Bruckner, le Psaume 96 de Sweelinck, ainsi que The Lord bless you de Lutkin. Après l’Offrande, le Vice-Président du Conseil Presbytéral, M. Jacques Marzolf, a pris la parole afin de remercier publiquement M. Marc Schaefer pour les quarante années de bons et loyaux services qu’il a rendu à la communauté de Saint-Pierre-le-Jeune. Puis, ce fut au tour de M. Marc Schaefer de s’exprimer au micro. Il a retracé son parcours en agrémentant son discours de piquantes anecdotes : il prit ses fonctions d’organiste titulaire à la suite d’une Dame vieillissante qui avait tenu ce poste durant 18 années. En ce temps, il lui avait semblé qu’être organiste depuis 18 ans était déjà très long et il n’aurait jamais pensé occuper ce poste pendant plus du double de temps ! D’autre part, M. Marc Schaefer a souligné que l'accompagnement du chant de l'assemblée lui tient particulièrement à cœur. Puis, il a nouveau évoqué ses débuts en disant qu'au moment de prendre son poste, il avait demandé à la paroisse une petite bourse pour s’acheter des partitions, afin d’alimenter son répertoire cultuel, ce qui lui fut refusé sous prétexte qu'il improvisait si bien que ce n'était pas nécessaire !
C’est à l’issue de ce culte que Marc Schaefer a pu prendre connaissance de la surprise qui lui avait été occultée jusqu’à ce moment : en descendant de la tribune il découvrit avec émotion la présence de quatre de ses anciens élèves du Conservatoire de Strasbourg, qui lui avaient préparé un concert pour la circonstance. Voici le détail des interprètes et des œuvres jouées :

Bruhns, N.
Praeludium en mi mineur (le grand)

Roselyne Koeniger (Bouxwiller)
Bach, J.-S.
Allein Gott in der Höh BWV 664

Frédéric Mayeur (Metz)
Buxtehude, D.
Praeludium en ré majeur

Nicolas Loth (Momenheim)
Bach, J.-S.
5° sonate en trio, 3° mouvement

Yannick Merlin (Paris)
   
Allocution par Yannick Merlin
   
Boëly, A.-P.-F.
Fantaisie et fugue en si b majeur

Frédéric Mayeur
Pierné, Paul
Pastorale

Yannick Merlin
Mendelssohn, F.
Sonate n° 6 en ré mineur

François Verry (Bavillyers)

Un traditionnel vin d’honneur a clôt cet hommage. On pu apercevoir parmi l’assistance plusieurs acteurs du monde de l’orgue alsacien et allemand qui avaient également tenu à témoigner leurs hommages et amitiés à Marc Schaefer (MM. les facteurs d’orgues Kern, Daniel et Gaston, Dott, Koenig …, MM. les organistes Feuerbach (Saint-Guillaume), Musch (Fribourg) …), ainsi que d’anciens pasteurs de la paroisse protestante de Saint-Pierre-le-Jeune (MM. E. Muller, A. Wagner et A. Koch).

(Aimables remerciements à Annemarie Lienhard et Roselyne Wieger-Koeniger pour l’aide apportée à la réalisation de cette page).

Retour à la page d'accueil