L'ELSÄSSISCHER ORGELREFORM

par Emmanuel FABRE
(organiste titulaire de l'orgue de l'église Saint-Pierre-le-Jeune-catholique de Strasbourg)

1. Dalstein-Hærpfer : les pionniers

SCHWEITZER avait joui d'une sorte de conditionnement à la facture de la firme de Boulay. Enfant, il séjournait fréquemment chez ses grands-parents à Pfaffenhoffen, où DALSTEIN-HÆRPFER avait construit un orgue en 1887. De facture classique, à traction mécanique, l'instrument avait séduit le jeune garçon, notamment pour ses anches dont il gardera toute sa vie un souvenir ému. L'amitié entre Fritz HAERPFER et Albert SCHWEITZER daterait de la construction de l'orgue de chœur de Saint-Thomas en 1904. Conçu d'après les plans de SCHWEITZER, cet instrument était le reflet de l'idée que se faisait à l'époque le jeune organiste du petit orgue idéal.

 


Retour au plan de la conférence

Retour à la page de présentation de la Réforme alsacienne de l'orgue

Retour à la page d'accueil