L'ELSÄSSISCHER ORGELREFORM

par Emmanuel FABRE
(organiste titulaire de l'orgue de l'église Saint-Pierre-le-Jeune-catholique de Strasbourg)

5. L'orgue Rinckenbach d'Altkirch

Fils de Martin RINCKENBACH, fameux facteur d'orgue de la 2e moitié du XIXe s. très influencé par la facture Cavaillé-Coll, Jospeh prend les commandes de l'entreprise familiale à l'orée du XXe s. Convaincu par les idées de l'Orgelreform, il les applique souvent en transformant d'excellents instruments de son père, comme Saint-Thiébaut de Thann ou Notre-Dame de l'Assomption à Ammerschwihr, berceau de l'entreprise familiale. Peu fiable en raison d'une pneumatisation regrettable, ces instruments ont été aujourd'hui restaurés dans leur état d'origine A Altkirch, l'église Notre-Dame abrite l'une des "figures" de l'orgue alsacien. Contrairement aux précédents, c'est un instrument de Joseph RINCKENBACH, harmoniste de génie, qui arrivait à faire chanter même le zinc. Il s'agit de son Opus 167, construit sur des Sommiers à Membranes "système WALCKER". (A l'époque, il y avait un "système" pour tout. On a même vu un expert appeler "orgue système Stiehr" un instrument de STIEHR du début du 19 ème...) Le "système Walcker" est une transmission électro-pneumatique. La console est donc aussi de Walcker. Joseph Rinckenbach livra son instrument en 1924. La maison RUDTMANN et GUTHMANN de Logelbach lui avait confectionné un superbe buffet dans un style inspiré des instruments du 18 ème. On reconnaîtra, des deux côtés, le dessin de la tourelle tri-lobée dû à Jean-André SILBERMANN. Il s'agit d'une composition typiquement " Orgelreform " (fonds, mutations, anches). Cet orgue est parvenu jusqu'à nous inchangé.En 1996, Christian GUERRIER de Willer a restauré l'instrument. Le gros du travail a bien-sûr été la remise en état du "système Walcker". Inauguré le 13/10/1996 par Maurice MOERLEN, qui a supervisé la restauration.

 


Retour au plan de la conférence

Retour à la page de présentation de la Réforme alsacienne de l'orgue

Retour à la page d'accueil